Saltar para: Post [1], Pesquisa e Arquivos [2]

Pensamentos Nómadas

Nomadic Thoughts - Pensées Nomades - Кочевые Мысли - الأفكار البدوية - 游牧理念

Pensamentos Nómadas

Nomadic Thoughts - Pensées Nomades - Кочевые Мысли - الأفكار البدوية - 游牧理念

Syrie: qui croire? (partie 3), par Luís Garcia

 

 

Syrie, qui croire - 3 partie

 

Luís Garcia POLITICA SOCIEDADE  en français  

 

Les medias occidentaux, orwelliennement auto-dénommés « détenteurs de la vérité » disent une chose. La « propagande » du « régime syrien » et du méchant Poutine disent le contraire. Alors, qui devons-nous croire?

 

 

 

Incendies des bus pour les rebelles

 A en croire les récits des médias (mainstream) des méga-cimetières provoqués par les bombardements aériens russes, il ne devrait plus se trouver âme qui vive à Alep. A en croire les récits des médias (mainstream) des exécutions de civils et du vampire Al-Assad, il ne devrait plus se trouver âme qui vive à Alep. Et pourtant il s’y trouve! Et il s’y trouve tellement que rien que les terroristes «rebelles» se comptent par milliers! Comment ça!?!

 

Le fait qu’on en compte par milliers, et vu la défaite militaire des terroristes «rebelles », nous devrions être en train de recevoir des image et des vidéos nous montrant les soldats syriens les exécutant en masse, les torturant, les brulants vivants, mangeant leur cœur, non? Finalement, s’il a été prouvé que les bons terroristes «rebelles» ont commis tous ces types d’atrocités sur des soldats syriens capturés, pour quelle raison les mauvais soldats syriens ne feraient-ils pas de même, voire même pire ? Ahhh non, diable, ils en ont pardonné quelques-uns et ont laissé le reste fuir à Idlib dans des bus offerts par le gouvernement syrien lui-même! Ça alors!

 

Rebelles quittant Alep dans des bus partant vers Idlib

 

Et oui, c’est vraiment ce qui se passe. Les terroristes «rebelles» et leurs familles, au lieu de mauvais traitement, sont très bien traités par la Syrie et ses alliés, on ne peut pas le démentir. Pourquoi? Parce que lorsqu’on recherche la paix on est pragmatique, et qu’il importe peu de faire des concessions en apparence illogiques et contre-productives, si en le faisant on peut sauver des vies humaines. C’est pourquoi la Russie, la Syrie et l’Iran ont proposé aux terroristes « rebelles » l’accord suivant :

 

  1. Evacuer les civils d’Alep-est dans des zones contrôlées par le gouvernement syrien.
  2. Evacuer les civils blessés de Kafraya et Foua de la banlieue d’Idlib dans des zones contrôlées par le gouvernement syrien.
  3. Evacuer les militants [terroristes] d’Alep-Est dans les quartiers de l’ouest, et de là dans la région d’Idlib.

 

L’accord a été proposé par qui a obtenu la victoire militaire à Alep (Syrie et alliés) bien-sûr,  et cela démontre bien l’intérêt des ces derniers pour le respect de la vie humaine. Au lieu d’assassiner des «rebelles» (ainsi que des civils, selon les médias occidentaux), la Syrie les laisse partir en liberté de manière à pouvoir délivrer les civils des mains des  «rebelles libérateurs»! Quelle drôle d’histoire! Et pourquoi Krafaya et Foua? D’abord parce qu’elles sont contrôlées par des forces armées fidèles au gouvernement syrien bien qu’elles se trouvent dans une région contrôlée par des «rebelles» qui maintiennent complètement le siège sur ces terres. Ensuite parce leurs habitants sont majoritairement chiites, et l’Iran (chiite) craint la mort des ceux-ci aux mains des groupes terroristes «rebelles» financés par l’Etat barbare saoudien, ennemi de l’Iran. Troisièmement parce que 2000 civils ont été tués par ces groupes «rebelles», dont 400 enfants, et beaucoup sont blessés et n’ont pas accès à des soins médicaux. Il est donc urgent de secourir ces civils. De plus, aucune nourriture ne rentre plus dans cette zone à cause du siège «rebelle», et les survivants sont affamés depuis des semaines! Du coup où sont les pleurnicheurs d’AJ+ anti-siège militaire syrien qui «provoquent la famine» dans des zones contrôlées par des rebelles? Il y a la bonne faim et la mauvaise faim, c’est ça? Tristes sirs !

 

 

Pour une meilleure compréhension de cet accord je vous propose d’analyser la carte suivante, en gardant à l’esprit que les zones en rouges sont contrôlées par la Syrie et ses alliés et que celles en vert sont contrôlées par les terroristes «rebelles»:

 

 

Si la carte ne fonctionne pas cliquez ici 

 

Pourquoi l’accord a-t-il échoué? Pour plusieurs raisons. D’abord parce que les «rebelles» les plus radicaux (ou plus OTANiens) refusent de se rendre. Ensuite parce qu’ils trichent, en essayant d’emmener avec eux armement et otages. Troisièmement parce que certains «rebelles» ont eu l’idée de brûler les bus dans lesquels ils sont arrivés sains et saufs, dans la région contrôlée par les «rebelles». Les bus sont supposés emmener progressivement les terroristes  d’Alep à Idlib, et ramener au retour les civils blessés de Kafraya/Foua à Alep. Mais il n’était pas prévu que les chauffeurs (civils) des bus seraient tués par balles ! Quelqu’un a entendu parler des exécutions des chauffeurs civils sur RTP* ou Rede Globo ? Non, bien-sûr que non!

 

Au contraire, on nous vend du bafouillage vaseux, typique de ceux qui ne veulent pas dire ce qu’ils savent, et pire, ne savent même pas ce qu’ils devraient dire! Sur les bus, les médias occidentaux ont peu ou rien à nous raconter. En lisant les informations sur ce thème, on se retrouve avec de drôles de déductions qui sont les suivantes :

 

  • 1000 personnes ont quitté Alep pour se rendre quelque part.
  • L’interruption de l’utilisation des bus est due à un caprice des syriens ou à un caprice des iraniens.
  • Tout le monde veut sortir d’Alep, et tout le monde est contrarié par l’arrêt des bus.

 

Franchement, 1000 personnes ? Pas mille, plus. Ce serait beaucoup demandé d’ajouter que ces personnes sont des «rebelles» ou des familles de rebelles? C’est beaucoup! N’est-il pas honteux d’essayer de passer vaguement l’idée (encore une fois !) que les civils syriens veulent quitter Alep, en utilisant une manipulation si malhonnête! Oui! C’est honteux! N’est-il pas illogique de vouloir faire passer cette idée et en même temps, dans un flot de confusion, informer que les bus devaient ramener des civils! Si, c’est illogique! Soit les civils veulent quitter le « méga-cimetière d’Alep », soit ils veulent être sauvés du terrorisme « rebelle » à Alep. Les deux hypothèses émises simultanément, ça ne marche pas, non!

 

Il y a pire encore, il y a ceux qui tentent, dans certains médias occidentaux, de défendre que les bus ont été détruits par des «milices iraniennes» fidèles au gouvernement syrien! Vraiment! Pourquoi? Pour quoi faire? Pour que les blessés qu’ils protègent ne puissent pas sortir des zones assiégées!?! Où est la logique ? Oui, il existe des groupes armés par l’Iran qui protègent les zones chiites de Kafraya et Foua. Ils sont entrés légalement en Syrie et, malgré le fait que ses membres soient afghans et pakistanais, ce ne sont pas des «milices terroristes afghanes/pakistanaises» comme les appellent les médias occidentaux et du Golfe. C’est un genre de légion étrangère iranienne. Liwa Zainebiyoun est composée de pakistanais résidants en Iran et Liwa Fatemiyoun d’afghans résidants en Iran et en Syrie. Il n’y a aucun mystère, arrêtez d’inventer des milices-croque-mitaine ! Et s’il n’y a pas de croque-mitaines, il n’y a pas non plus de non-croques-mitaines qui  ne mettent pas le feu à des bus pour le plaisir !

 

Vidéo des bus en feu

 

Photos des bus en feu

 

Il est clair que les bus ont été incendiés, et ils l’ont été dans des zones contrôlées par des rebelles! Comment les médias occidentaux n’arrivent-ils pas à associer l’interruption temporaire des échanges de personnes avec le fait antérieur? Ahhhh, tristes non-journalistes!

 

D’ailleurs, pourquoi n’ont-ils pas expliqué le territoire repris, et comment il a été repris? Parce qu’ils n’ont pas informé que, pour qu’il n’y ait plus de comportement terroriste, on ne libère plus de «rebelles» terroristes que lorsque les civils blessés de Kafraya et de Foua arrivent en sécurité à Alep. Pourquoi ne disent-ils pas qu’au moins 7 bus ont amené au moins 511 blessés de Kafraya et de Foua jusqu’à Jebrin (Alep), où ils sont déjà installées dans des centres d’hébergement temporaire installés par le gouvernement syrien?
Ahhhh, triste non-journalisme!

 

Moi je préfère le journalisme :

 

 

Et les bons articles :

 

 

Et les reportages objectifs montrant des faits concrets :

 

 

Méthodologies opposées:

Si, de manière pragmatique, le «sanguinaire» Al-Assad amnistie et libère les «rebelles» terroristes en échange de pouvoir porter secours à des civils d’Alep, Kafraya et Foua, de l’autre côté, les « freedom fighters » payés par l’occident « humanitaire », à l’époque de la capture des soldats syriens et de leurs supporters déclarés (enfants inclus), n’ont eu aucun problème à utiliser la torture et à commettre des exécutions massives! Il n’y a pas grand-chose à dire devant la quantité de preuves filmées! Ne regardez pas les vidéos si vous êtes sensibles, surtout une vidéo comme celle de la torture de civils.

 

Soldats syriens exécutés par l’armée syrienne libre

 

220 soldats syriens exécutés par l’armée syrienne libre

 

28 soldats syriens exécutés par  l’armée syrienne libre

 

Civils torturés à morts par l’armée syrienne libre

 

Enfant décapité par l’armée syrienne libre

 

Choquante, oui, réalité immensément choquante, mais le plus choquant est que cette réalité soit complètement ignorée dans notre cher occident! Il y a plus, beaucoup plus de vidéos de ce genre, sur twitter, sur youtube, facebook, etc. Tragiquement, les preuves des horribles crimes réalisés par les organisations terroristes payées par nos impôts abondent. A ceux qui ne sont pas convaincus, cherchez. On trouve trop facilement.

 

Autres choses que les médias occidentaux ne nous racontent pas

Ils ne nous racontent pas que l’ambassadeur syrien à l’ONU, le gouvernement syrien et ses organes de communication ont informé de la capture de dizaines de militaires d’Etats membres de l’OTAN  et d’Etats alliés à l’Otan 14 noms ont été révélés :

 

 

 

 

Ils ne nous racontent pas que Cuba a envoyé en Syrie presque 300 000 vaccins contre la méningite pour une valeur d’un million de dollars:

 

 

 

Ils ne nous racontent pas que les militaires russes distribuent de l’aide alimentaire russe à Alep:

 

 

Ils ne nous racontent pas qu’à Alep, en ce moment, les fêtes de la libération de la ville se mélangent aux fêtes de noël. Ils ne nous disent pas que les chrétiens, les alaouites, les sunnites et chiites fêtent ensemble cette célébration chrétienne:

 

 

 

Ils ne démontrent pas, comme l’a fait Sputnik (https://fr.sputniknews.com) ou 21stcenturywire (http://21stcenturywire.com),  que la petite fille d’Alep, la «blogueuse Bana» est un «outil de propagande ultime»:

 

 

Au contraire, on trouve ce genre d’immonde non-information sur le site de LCI:

 

 

Maintenant, après avoir lu le non-article de LCI, regardez cette photo! Voyez l’excellente ambiance familiale et les magnifiques relations entourant Bana Alabed, la petite fille d’Alep, ahahahah :

 

por Tim Anderson

 

Bien-sûr la petite fille d’Alep n’y est pour rien, mais n’est-il pas étrange de trouver son père armé et entouré de «rebelles» terroristes? Ou posant pour la photo avec des armes et le logo d’ISIS? Et que dire de la famille de Bana Alabed, la petite fille d’Alep, réunie dans un décor de drapeaux turcs, avec Monsieur Erdogan président turc et la femme de Monsieur Erdogan? Hehehe! Celle-ci me rappelle une autre petite fille tout aussi (peu) innocente. La petite fille apeurée fuyant les horreurs de Saddam Hussein, témoignant sur les ordres de Saddam Hussein d’arracher les bébés des couveuses… laquelle a ensuite été découverte comme étant la fille de l’ambassadeur du Koweït aux Etats-Unis, et qui n’a jamais été dans les lieux où elle affirme avoir assisté à de telles atrocités, hehehe! La seule différence entre l’arnaque médiatico-émotionnelle de la fille de l’ambassadeur et la petite fille d’Alep, c’est que, dans les années 90, il n’y avait pas twitter ! Ahahahah !

 

*L’auteur étant portugais, il se réfère à des médias en langues portugaise. Toutefois une partie des articles en portugais auxquels il se réfère a été remplacée par des articles en français pour les lecteurs francophones.

 

Luís Garcia, 21.12.2016, Chengdu, Chine

(Traduit par Claire Fighiera)

 

 
Vá lá, siga-nos no Facebook! :)
visite-nos em: PensamentosNómadas